LA JOURNÉE DE LA SECTION CLINIQUE PARIS-ÎLE-DE-FRANCE A VILLE – EVRARD

LA JOURNÉE DE LA SECTION CLINIQUE PARIS-ÎLE-DE-FRANCE À VILLE-EVRARD

10 heures – 12 heures 30
LA PRÉSENTATION CLINIQUE

Un psychanalyste s’entretient avec une personne hospitalisée.

12 heures 30 – 14 heures
PAUSE

14 heures – 15 heures
ELUCIDATION DES PRATIQUES
Un cas présenté par un participant. Commentaire par un enseignant. Cet enseignement est fondé sur l’étude de cas cliniques tirés de la pratique ou de la littérature psychanalytique. Qu’est-ce qu’écrire un cas ? Quelles données recueillir ? La construction et l’exposé d’un cas permettent aux participants de dégager un enseignement de leur pratique clinique, en institution généralement, en cabinet parfois. La séquence Elucidation se donne pour tâche de construire le cas dont on parle, soit de dégager la logique subjective où se nouent le symbolique, le réel et l’imaginaire.

Enseignants

24 novembre 2023
Agnès Aflalo
08 décembre 2023
François Leguil
12 janvier 2024
Yasmine Grasser
01 mars 2024
Jean-Daniel Matet
22 mars 2024
Corine Reski
26 avril 2024
Fabien Grasser
24 mai 2024
Marie-Josée Asnoun
14 juin 2024
Dominique Laurent

15 heures – 17 heures
LE COURS – Structures et symptômes dans les folies contemporaines
Une conférence d’une heure et demie suivie d’un débat.

Réintroduisons volontairement le terme de folie quand la construction freudienne avec la structure née de la répartition œdipienne a imposé névrose, psychose et perversion. Freud cherchait une rigueur scientifique pour cette nouvelle médecine qu’était la psychanalyse. Lacan avait renforcé le répartitoire en lui donnant sa raison dans le langage et les structures de la parenté. L’aspiration à relire le classement des paranoïasI « Si j’ai si longtemps résisté à la republication de ma thèse, c’est simplement pour ceci : c’est que la psychose paranoïaque et la personnalité comme telle n’ont pas de rapport ; simplement pour ceci, c’est parce que c’est la même chose. »

I Lacan J., « Structure des psychoses paranoïaques », La semaine des hôpitaux de Paris, no 14, juillet 1931, p. 437-445, republié in Ornicar ?, no 44, 1988, p. 5-18.

Enseignants

24 novembre 2023
Laurent Dupont
La folie des identités
08 décembre 2023
Pierre Sidon
Wokes, addicts et zombies : plus personne ne délire
12 janvier 2024
Béatriz Vindret
du mythe selon Freud aux paradigmes de la jouissance selon Lacan 
01 mars 2024
Yves-Claude Stavy
Certitudes et responsabilité
22 mars 2024
Fabian Fajnwaks
Psychoses cliniques et folie contemporaines
26 avril 2024
Laure Naveau
L’autorité aujourd’hui
24 mai 2024
Dalila Arpin
L’écriture de Ego
14 juin 2024
Philippe Benichou
Folies et forclusion généralisée

Date

Juin 14 2024

Heure

10h00 - 17h00
QR Code