Cas cliniques – La maternité, et ses égarements

ÉTUDE DE CAS

HORAIRE
Lundis 21h – 23h00

ÉTUDES DES CAS « LA CLINIQUE DU TOUT-PETIT »
La maternité, et ses égarements

La maternité affecte la relation entre les sexes, elle interroge le désir d’enfant chez la femme comme chez l’homme, la femme dans la mère – la mère qui en tant qu’être de langage ne peut s’incarner. Mais au-delà des rêveries et des fictions sur lesquelles butent une maternité, il y a un réel qui fait symptôme et sur lequel nous avons à nous orienter. Nous partirons du film Saint Omer1 de la réalisatrice Alice Diop qui a présenté au public « l’extrême solitude » d’une jeune femme noire dont l’infanticide n’est pas « sorti » du code de la bonne mère parce qu’il n’y est jamais « entré ».

Notre séminaire prend donc cette année pour objet l’étude des symptômes de la maternité, tout en restant centré sur l’étude des cas présentés par les participants et des membres du Clap. Il s’éclairera de cet énoncé de Lacan dans Télévision2 : « Dans l’égarement de notre jouissance, il n’y a que l’Autre qui la situe, mais c’est en tant que nous en sommes séparés ». À lire également le livre publié à l’occasion des J.44 de l’ECF Être mère3.

1 « Saint Omer » film de 2021 d’Alice Diop, primé à la Mostra de Venise 2022 : Lion d’argent et Lion du futur. La réalisatrice y incarne une mère infanticide à son procès. Arte boutique, 9,99 €.
2 Lacan, J., « Télévision », Autres écrits, 2001, Champ freudien, Seuil, 2001, p.534.
3 Être mère, s/d Alberti, C., Navarin, 2014. Cf, « Introduction » de Christiane Alberti, « Horsexe » de Marie-Hélène Brousse.

Enseignants

Yasmine Grasser – yasminegraser@gmail.com
Beatriz Gonzalez – beatrizgonzalezrenou@yahoo.fr

Renseignements

Yasmine Grasser, Beatriz Gonzalez (CLAP)

Date

Mai 13 2024

Heure

21h00 - 23h00

Prochaine occurence

QR Code