actualités, ironik

IRONIK 38, Le rire d’Éole

Déshabillage du genre

Pénélope Fay


Le genre conçu comme identité, est une colle pour l’être. Conçu de la sorte, il aurait non seulement le premier mot, mais aussi le dernier mot de l’affaire. Or, c’est tout autre que de considérer le chemin qui intéresse plutôt que la case dans laquelle se loger, à l’arrivée. L’arrivée fait en effet exploser les catégories de l’universel. C’est un déshabillage du genre. Non un ordre de genre.

IRONIK 38, Le rire d...

Février 2020

Déshabillage du genre

Pénélope FAY

IRONIK 37, Le rire d...

Novembre 2019

Du symptôme et de l’amour

Alice DELARUE

IRONIK 36, Le rire d...

Mai 2019

Vers le colloque Uforca 2019, La parole et le corps

Alice DELARUE